Une facilité de 250 millions $ pour soutenir la relance post-covid en Afrique

La Banque africaine d’import-export (Afreximbank) a obtenu une facilité de 250 millions $. C’est auprès de la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC). L’accord actant ce financement a été signé hier à Djeddah, en Arabie Saoudite. Ces fonds permettront à Afreximbank de soutenir le programme de réponse anti-covid qu’elle a mis en place sur le continent. Ce dernier aidera les pays africains à mieux s’approvisionner en vaccins anti-covid.

« La fourniture de vaccins au continent est une condition préalable pour sauver des vies et les moyens de subsistance des Africains » a déclaré Hani Sonbol, PDG de l’ITFC. Atteindre les objectifs de vaccination en Afrique permettra de « rouvrir les économies en toute sécurité et de reprendre leur programme de développement économique ».

Le financement de l’ITFC aidera par ailleurs la Banque africaine d’import-export à consolider son portefeuille dédié au financement du commerce en Afrique. Surtout, maintenant, que les opérations de vente vont connaître une nette progression sur le continent. Cette dernière résultera de la mise en œuvre des projets de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). L’objectif étant de renforcer les échanges commerciaux entre pays africains. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *