Kenya : la croissance économique bat les prévisions

L’économie kényane a cru à un rythme très rapide au cours de cette période, rapporte Bloomberg. Elle a progressé de 10,1 % ces derniers mois contre une faible hausse de 0,7 % en glissement annuel. Ces chiffres ressortent d’un nouveau communiqué du Bureau national des statistiques du Kenya. Ils surpassent les estimations des experts. Ceux-ci prévoyaient en effet une croissance de 5,2 % sur cette période. La dernière performance du genre réalisée par le Kenya remonte à plus de 20 ans. 

Ce résultat encourage l’Etat à maintenir la dynamique. Il « traduit une reprise économique positive et progressive post-covid du Kenya » a déclaré Ukur Yatani, secrétaire du Trésor national. En 2020, le Kenya a enregistré la plus faible croissance économique depuis 30 ans, soit 1,4 % contre 5,4 % en glissement annuel. Les économistes sont unanimes sur le fait que cette progression économique sera boostée au cours des prochaines années. Cette perspective pourrait cependant souffrir d’une menace liée à la sécheresse qui sévit actuellement dans la région est-africaine.

Le président Uhuru Kenyatta a déclaré le 8 septembre dernier que cette situation est une « catastrophe naturelle » pour l’économie nationale. L’agriculture est en effet le plus grand secteur d’activités rémunératrices au Kenya. Elle permet au pays d’être le premier exportateur mondial de thé noir et le plus grand fournisseur de fleurs en Europe. La sécheresse a déjà entraîné une diminution de 0,9 % de la production agricole au deuxième trimestre 2021. D’après le Département météorologique du Kenya, la situation pourrait encore s’empirer. La plupart des régions de cultures connaîtront, d’après ses prévisions, moins de précipitations durant le trimestre en cours. Une faible productivité agricole pourrait impacter sur la rentabilité du secteur. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *