Le Nigéria lance un vaste projet agricole pour réduire ses importations de blé de 60%

La Banque centrale du Nigéria (CBN) a lancé hier, un vaste projet visant à réduire ses importations annuelles de blé de 60 %. Le programme permettra ainsi à l’Etat fédéral du Nigéria d’économiser plusieurs centaines de millions $ par an. Il sera mis en œuvre sur une superficie combinée de 180 000 hectares, dans 15 Etats fédérés. Il bénéficiera à 150 000 agriculteurs nigérians, a déclaré le gouverneur de la CBNGodwin Emefiele.

Ce projet de culture locale de blé sera financé par la CBN. Sa réussite permettra de réduire l’impact des importations sur les devises, indique Emefiele. La République fédérale du Nigéria importe chaque année, 5,2 millions de tonnes de blé pour répondre à sa demande intérieure. Pour cause, les agriculteurs locaux n’arrivent à satisfaire qu’environ 5 % de ses besoins annuels en blé.

Selon le directeur du département du financement du développement de la CBN, Philip Yila Yusuf, des progrès significatifs sont « impératifs » dans le secteur de la production de blé. D’autant plus que cette filière est très importante pour garantir la sécurité alimentaire au Nigéria, a-t-il ajouté. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *