Afrique : un véhicule d’investissement de 50 millions $ pour les start-ups africaines

Un fonds d’investissement de 50 millions $ sera lancé par l’entreprise égyptienne Benya Group et la société internationale de capital-risque Openner. Il sera destiné aux start-ups africaines. Un protocole d’accord a été signé à cet effet, hier. L’objectif des deux partenaires est de fournir les financements nécessaires pour soutenir les entrepreneurs sur les marchés africains. Un comité de consultation et d’investissement sera mis en place pour choisir les start-ups qui bénéficieront des fonds du véhicule d’investissement.

Benya Group s’est joint à la présente initiative pour développer le potentiel des jeunes pousses africaines. Il les considère comme une force motrice dans le domaine de l’innovation et de la transformation numérique. « Le groupe Benya croit aux idées innovantes et aux efforts fournis par les start-ups » fait savoir Ahmed Mekki, PDG de Benya Group. « Nous pensons que la combinaison du capital et de l’accès au marché incitera les start-ups à croître plus rapidement » a déclaré Ashraf Rofail, fondateur d’Openner.

Pour rappel, Benya Group intervient dans le domaine des infrastructures de télécommunications et de transformation numérique. Openner investit dans les start-ups technologiques à l’étape de pré-amorçage et d’amorçage. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *