Soudan : le coup d’Etat remet en cause l’annulation de la dette de 14 milliards $

Le coup d’Etat effectué au Soudan le 25 octobre dernier met le pays dans une position délicate. Il remet « en question » l’accord relatif à l’annulation de la dette du pays, par le Club de Paris. C’est ce qu’a déclaré le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué, le week-end dernier. La dette soudanaise annulée par le Club de Paris s’évalue à 14,1 milliards $.

La suppression de ce passif faisait partie des engagements pris par la France pour aider le Soudan dans sa transition politique et économique. Le coup d’Etat effectué par le général Abdel Fattah al-Burhane est venu ébranler tout le processus de cette transition démocratique. Ce putsch a été condamné par la communauté internationale. Les partenaires n’ont pas tardé à exiger que le pouvoir de transition soit remis en place.

La semaine dernière, les Etats-Unis ont suspendu leur programme d’aide économique au Soudan. La décision de ces deux puissances économiques pourrait susciter des sanctions de la part des bailleurs de fonds internationaux. Pour rappel, la dette du Soudan était estimée à environ 56 milliards $ à la fin de l’année 2020, soit 163 % de son PIB, selon Bloomberg. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *