La BAD ne financera plus des projets liés au charbon

Les organismes internationaux se sont engagés à mettre fin aux émissions de carbone d’ici 2100. L’atteinte de cet objectif passe par l’arrêt des financements de projets pollueurs. C’est dans cette logique que la Banque africaine de développement (BAD) a décidé de mettre fin aux investissements qu’elle effectue dans de tels projets. « Nous ne financerons plus le charbon. Le charbon, c’est le passé. Le renouvelable, c’est l’avenir » a déclaré le président de la BAD, Akinwumi Adesina, à la COP 26 en Écosse.

L’institution financière panafricaine s’est déjà lancée dans les démarches nécessaires pour atteindre ce but. De 2016 à 2018, plus de 95 % des projets financés qu’elle a financés, sont basés sur des énergies renouvelables. En 2019, la Banque a renoncé à soutenir un projet de centrale à charbon au Kenya. Elle a aussi lancé une stratégie visant à augmenter la capacité électrique du continent africain de 160 GW. Elle financera à cet effet, 200 millions de raccordements et de connexions off-grid. La BAD a par ailleurs conclu des partenariats avec des pays riches comme l’Allemagne, pour étendre davantage les énergies vertes sur le continent. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *