Le Mali perd annuellement 900 millions $ à cause de la contrebande aurifère

Le Mali perd 15 tonnes d’or chaque année. Le ministre des Mines, Lamine Traoré, l’a déclaré lors d’une interview accordée à Bloomberg. En termes de valeur, l’Etat malien réalise annuellement un manque à gagner de 900 millions $. Ce montant est ainsi, si on tient compte des cours actuels de ce métal de transition. Cette situation est due à la contrebande liée à l’orpaillage. Pour changer la donne, le gouvernement de transition en place a décidé de formaliser le secteur aurifère artisanal.

Les autorités maliennes rendront obligatoire, la détention d’un permis minier pour toutes les personnes intervenant dans l’exploitation artisanale et à petite échelle (ASM). Des coopératives seront créées. Elles seront charger d’encadrer le marché du négoce entre grands acheteurs et mineurs ASM. En atteignant son objectif, le gouvernement malien augmentera sa production légale annuelle d’or de 15 %. Cela lui permettra de migrer de son rang de 3e producteur d’or africain au 2e. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *