Adhésion du Gabon au Commonwealth : Ali Bongo s’entretient avec Patricia Scotland à Glasgow

Le président gabonais s’est entretenu hier, avec la secrétaire générale du Commonwealth, en marge de la COP 26. Ali Bongo et Patricia Scotland ont discuté de la conférence de Glasgow et de l’adhésion du Gabon au Commonwealth. « Par son importance diplomatique et économique, le Commonwealth fait partie des organisations internationales qui peuvent avoir une influence décisive sur la question du climat, de la protection des forêts et de la biodiversité » a déclaré Ali Bongo Ondimba sur sa page Facebook.

C’est la troisième fois que le président gabonais s’entretient avec la secrétaire générale du Commonwealth en 2021. À chacune de leurs rencontres, les discussions se sont déroulées en de bons termes. C’est signe de l’imminente adhésion du Gabon à la communauté anglophone internationale. Le mois dernier, le porte-parole de la présidence de la République, Jessye Ella Ekogha, a déclaré que l’entrée du Gabon dans le Commonwealth était « en très bonne voie ».

« Le Gabon dispose de nombreux atouts pour intégrer le Commonwealth. Notamment, l’engagement sur les changements climatiques et les politiques de développement durable » fait savoir le gouvernement gabonais. Il faut ajouter à cela, « la stabilité du pays depuis de nombreuses décennies et son engagement dans la stabilité de la sous-région et du continent ». L’Etat gabonais s’est aussi engagé à prôner « les droits de l’homme et l’égalité des genres ».

L’entrée au sein du Commonwealth permettra au pays d’accéder à de nouvelles relations économiques. Il pourra nouer des accords d’investissement avec un plus grand nombre de partenaires. Il bénéficiera aussi des nombreuses opportunités qu’offre ce marché anglophone de 2,4 milliards d’habitants. La décision du Commonwealth quant à l’adhésion du Gabon sera connue à la prochaine réunion de la communauté au Rwanda. Pour cause de Covid-19, l’événement prévu pour juin 2021, a été repoussé à une date ultérieure. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *