Trois pays africains seront privés d’un accès favorable au marché commercial américain

Le gouvernement américain a décidé de retirer trois pays africains de la liste des bénéficiaires de l’African Growth and Opportunity Act (Agoa). Il s’agit du Mali, de la Guinée et de l’Ethiopie. Le retrait privera ces trois pays des avantages commerciaux qu’offrent les Etats Unis d’Amérique sur leur marché. Les raisons de cette sanction américaine sont diverses.

L’administration Biden regrette l’absence de pluralisme et du respect de l’Etat de droit au Mali depuis l’accession du colonel Assimi Goïta au pouvoir. Les autorités maliennes ne valorisent pas aussi les droits des travailleurs internationalement reconnus. Elles ne se préoccupent pas des cas de violation des droits de l’Homme sur leur territoire. En Guinée, le gouvernement américain reproche aussi aux dirigeants de ne pas garantir l’Etat de droit et le pluralisme politique. L’Ethiopie est, quant à elle, accusée de répression violente et abusive vis-à-vis des protestataires et opposants politiques. Washington dénonce des violations brutales des droits de l’Homme.

Pour rappel, l’Agoa est une loi qui régit les relations commerciales entre les Etats Unis et les pays africains. Elle permet de soutenir l’économie des Etats d’Afrique en leur facilitant l’accès au marché commercial américain. Comme avantage de cette loi, on peut citer l’exemption des frais de douane lors des opérations commerciales. La liste des bénéficiaires de l’Agoa est remise à jour, chaque année. La prochaine devrait être officialisée le 1er janvier prochain. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *