La RDC veut interdire les exportations de bois non transformés

La République démocratique du Congo (RDC) va interdire les exportations de bois non transformés. L’annonce a été faite par Eve Bazaiba, ministre de l’Environnement et du Développement durable. Cette mesure permettra de réduire la pression exercée sur les ressources forestières du pays. Elle favorisera aussi la régénérescence de ses forêts, qui sera soutenue par des programmes de reboisement. Ceux-ci seront mis en œuvre en partenariat avec des acteurs techniques et financiers.

La RDC a perdu 1,43 millions d’hectares de couvert forestier entre 2010 et 2020, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Si la nouvelle décision du gouvernement est saluée, elle demeure toutefois incertaine. D’autant qu’aucun plan n’a été défini pour l’appliquer. En 2017, une décision similaire a été prise par le pouvoir exécutif. Elle a cependant été un échec pour l’Etat qui a continué de voir ses forêts se faire piller. Pour rappel, la superficie forestière de la RDC était estimée à 126 millions d’hectares en 2020, selon la FAO. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *