Zimbabwe : le ministre Kazembe Kazembe impliqué dans un scandale de 2,5 millions $

Le ministre zimbabwéen des Affaires intérieures, Kazembe Kazembe, est au centre d’un scandale de 2,5 millions $. Son département ministériel avait lancé un appel d’offres pour un projet de fourniture et d’installation d’un nouveau système de sécurité amélioré au stade national d’Harare. L’appel d’offres a finalement été remporté par l’entreprise locale dénommée Learbridge Investments. L’attribution du projet à cette entreprise a suscité la curiosité de certains, d’autant plus que Learbridge a gagné le marché face à des sociétés plus réputées qu’elle.

Suite aux investigations, il a été découvert que le ministre Kazembe Kazembe détient des actions dans l’entreprise Learbridge. Les enquêtes ont aussi révélé que le coût de l’enchère remportée par cette société a été gonflé de 258 000 $. Une source officielle ayant requis l’anonymat a confirmé la fraude opérée lors de la passation de ce marché. Interrogé sur la question, le directeur des ventes de Learbridge, Bernard Marerwa, a refusé de faire un commentaire. L’entreprise quant à elle, ne renie pas l’information, mais défend plutôt son actionnaire. « Kazembe Kazembe a toujours été connu pour être un homme d’affaires prospère. Ses biens ont tous été déclarés. Ses actions au sein de l’entreprise n’ont jamais été cachées. Sa présence au gouvernement, doit-elle nous empêcher de postuler à un appel d’offres et de le remporter ? » lit-on dans une note de l’entreprise incriminée. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *