Coup d’Etat au Soudan : réseau Internet coupé

Les « forces armées » viennent d’effectuer un coup d’Etat au Soudan. Le Premier ministre Abdallah Hamdok a été arrêté et « emmené vers un lieu non identifié ». La plupart des ministres et des membres civils du Conseil de souveraineté ont aussi été arrêtés. L’information a été donnée dans un communiqué du gouvernement publié sur Facebook, rapporte Le Monde.

Le réseau Internet a été coupé sur l’ensemble du territoire national. Les forces armées ont pris le contrôle de la radio-télévision d’Etat. Ils y retiennent des employés contre leur gré. Le Bureau du Premier ministre a appelé « la population soudanaise à protester par tous les moyens pacifiques possibles ». Des manifestants sont aussitôt sortis dans la rue pour protester contre ces séries d’arrestations. « Nous n’accepterons pas de régime militaire et nous sommes prêts à sacrifier nos vies pour la transition démocratique » ont-ils juré.

D’après le ministère de l’Information, des balles réelles ont été tirées sur les protestataires. Une déclaration du général Abdel Fattah al-Bourhane est attendue dans les prochaines heures, indique Le Monde. Les Etats-Unis ont déclaré qu’ils sont « profondément inquiets » de la situation qui prévaut actuellement au Soudan. Ils ont averti que « tout changement du gouvernement de transition mettait en danger l’aide américaine ». Quant à l’ONU, elle appelle « les forces armées à relâcher immédiatement les personnes retenues ». 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *