Afrique : le marché des Data Center va plus que quadrupler d’ici 2025

Le marché africain des Data Center (centres de données) connaîtra une hausse de plus de 400 % au cours des quatre prochaines années. Il passera à 3 milliards $ en 2025, rapporte Africa24. Cette hausse sera soutenue par l’expansion de la couverture numérique sur le continent. En 2018, l’Afrique n’abritait que 1,3 % des Data Center du monde. Cette situation était due aux difficultés liées à la faible connectivité du continent et aux problèmes d’accès à l’énergie.

Pour l’instant, l’Afrique du Sud, le Nigéria et l’Egypte se partagent à eux seuls, près de la moitié du marché des Data Center en Afrique. La demande grandissante de la connectivité, qui a été boostée par la pandémie de Covid-19, devrait permettre de déployer ces centres dans d’autres pays. Le manque de réglementation efficace constitue toutefois une barrière à l’adoption du cloud par les entreprises africaines.

Ces dernières sont confrontées à l’insécurité des données et à une infrastructure réseau inadaptée. L’expansion des Data Center en Afrique pourrait aussi se heurter au déficit de compétences locales requises pour ce secteur d’activités. Les experts recommandent à cet effet, l’instauration d’un environnement réglementaire fiable et assez fourni. Un Data Center est un lieu physique où sont regroupés différents équipements informatiques, tels que des ordinateurs, des serveurs, etc. Sa fonction principale consiste à stocker des informations utiles au bon fonctionnement d’une entreprise. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *