Gabon : les investissements directs étrangers ont constamment cru depuis 2016

Les investissements directs étrangers (IDE) captés par l’Etat gabonais ont constamment augmenté depuis 2016. En 2018 par exemple, ils étaient chiffrés à 1,3 milliards $. Ils sont ensuite passés à 1,5 milliards $ en 2019 puis à 1,7 milliards $ en 2020. Ces données ont été dévoilées par les Nations unies, citées par Africa24. À la fin de l’année écoulée, les flux d’IDE au Gabon ont été évalués à plus de 14 milliards $. 

Au cours des 5 dernières années, les IDE effectués dans le pays ont principalement visé les secteurs du pétrole et des mines. L’adoption du nouveau Code pétrolier en 2019 a permis de réglementer l’industrie pétrolière gabonaise pour faciliter les investissements étrangers. Plusieurs accords de partage de production offshore ont été conclus avec les opérateurs internationaux. 

Les IDE captés par le Gabon proviennent notamment de la Chine, de la France et du Maroc. Les autorités locales comptent désormais orienter ces investissements vers les secteurs hors-pétrole en cette période de décarbonisation. Les domaines que privilégient désormais les gouvernants sont : les infrastructures, l’énergie, l’agroalimentaire, le bois, etc. Les autorités gabonaises travaillent actuellement à l’élaboration d’un Code des investissements pour améliorer le climat des affaires dans le pays.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *