Afrique : 118 millions de personnes seront affectées par la sécheresse et les inondations

118 millions de personnes vivant en Afrique seront confrontées à la sécheresse et aux inondations au cours des 20 prochaines années. L’Organisation météorologique mondiale (OMM) l’a fait savoir aujourd’hui dans un nouveau rapport sur l’état du climat en Afrique. Cette crise environnementale sera la conséquence de la fonte des glaciers à l’Est de l’Afrique, explique l’institution. Ces derniers « pourraient définitivement disparaître dans un avenir proche » a déclaré Petteri Taalas, secrétaire général de l’OMM.

En 2020, l’Afrique a enregistré l’une des plus fortes hausses de température de son histoire. Celle-ci a cru de 0,86 °C par rapport à la moyenne au cours des trois décennies précédant 2010. L’OMM annonce « un changement irréversible du système terrestre » au cours des prochaines années. L’Afrique, qui ne totalise que 3 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, est pourtant le continent le plus affecté par le changement climatique. Ce dernier fera d’ailleurs perdre, aux Etats africains, 3 % de leur PIB au cours des prochaines années selon l’OMM. Le continent devra dépenser 30 à 50 milliards $ par an pour éviter les conséquences désastreuses du réchauffement climatique. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *