Tchad : des discussions en cours avec Glencore pour restructurer plus d’un milliard $ de dette

Le Tchad mène actuellement des négociations avec Glencore pour restructurer une dette de plus d’un milliard $. L’entreprise anglo-suisse l’a notifié dans une lettre adressée au Fonds monétaire international (FMI), rapporte Bloomberg. Elle a engagé Newstate Partners, une société de conseil en finances, pour conduire les pourparlers avec le Tchad. L’initiative de Glencore fait suite aux pressions du FMI et de la Banque mondiale qui ont demandé à ce qu’on rééchelonne la dette contractée par le pays.

Le Tchad fait, en effet, partie des pays les plus pauvres du monde. Son économie a été rudement éprouvée en 2020 par la crise de Covid-19. Celle-ci a entraîné la chute des cours de pétrole, qui constitue la principale source de revenus du pays. De plus, le Tchad est actuellement confronté à un haut risque de crise alimentaire à cause de la sécheresse.

Glencore est une entreprise de négoce, courtage et d’extraction de matières premières. C’est le plus grand créancier privé du Tchad. Elle s’est toutefois engagée, dans le cadre des négociations, à procéder de « manière constructive et à faire preuve de bonne foi » avec le pays. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *