Namibie : un nouvel accord avec De Beers rapportera 2,7 milliards $ de recettes à l’Etat

La Namibie a conclu un nouvel accord avec la société De Beers pour lui accorder des allègements fiscaux. L’un d’entre eux permettra, par exemple, à la filiale locale du groupe de payer 5 % de redevances sur ses ventes, contre 10 % auparavant. Cette taxe rapportera près de 2,7 milliards $ à l’Etat namibien au cours des 20 prochaines années que durera le nouveau contrat. La Namibie pourra ainsi continuer à bénéficier de l’apport de De Beers dans son économie.

La société en partenariat avec l’Etat namibien, exploite la mine de Namdeb qui produit du diamant. Son contrat d’exploitation devrait prendre fin l’année prochaine. « Le gouvernement a compris l’impact fondamental que la fermeture de la mine Namdeb à la fin de 2022 aurait eu sur la Namibie » a déclaré Tom Alweendo, ministre namibien des Mines.

« Par conséquent, poursuit-il, il était impératif de sauvegarder cette opération dans l’intérêt du maintien de la durée de vie de la mine, tant pour l’économie nationale que pour préserver l’emploi de notre peuple ». « Les moyens de subsistance des familles en dépendent » a-t-il expliqué. La poursuite des activités sur la mine de Namdeb augmentera la production de diamants de 8 millions de carats supplémentaires. Elle créera aussi 600 nouveaux emplois.

La Namibie fait partie des 10 plus grands pays producteurs de diamants au monde. Son secteur minier contribue à 10 % de son PIB. Il représente à lui seul, 50 % des exportations du pays. Pour rappel, De Beers est un conglomérat diamantaire sud-africain qui exploite des mines dans plusieurs pays. Il est une propriété de la compagnie minière britannique dénommée Anglo American. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *