Afrique du Sud : une grève dans l’industrie sidérurgique fait perdre 34 millions $ au secteur

La grève menée par les travailleurs de l’industrie sidérurgique a déjà fait perdre 34 millions $ au secteur. Cette estimation a été faite par la Fédération des industries d’Afrique du Sud (Seifsa). Lucio Trentini, DG de la Seifsa, révèle que la cessation de travail a aussi fait perdre 6,8 millions $ de salaires.

Le Syndicat national des métallurgistes (NUMSA) a lancé une grève générale depuis le 5 octobre dernier. Il avait demandé que le salaire des travailleurs du secteur soit augmenté de 8 %. Des négociations ont débuté avec le Patronat national pour obtenir un accord.

Celui-ci a cependant fait savoir qu’il n’accordera pas d’augmentation supérieure à 4,4 % du montant habituel, d’où la grève. 100 000 ouvriers ont cessé de travailler dans le pays. Les besoins de métal se font déjà sentir dans les secteurs vitaux pour l’économie et des entreprises ont du mal à fonctionner. Des licenciements sont possibles si la grève ne prend pas fin d’ici quelques jours. La métallurgie représente 2 % de la production économique sud-africaine. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *