La dette des pays pauvres a cru de 12 % à 860 milliards $

La dette des pays pauvres, dont plusieurs Etats africains, a cru de 12 % à 860 milliards $ en 2020. La Banque mondiale l’a indiqué dans son nouveau rapport. Intitulé « International debt statistics », ce rapport a été publié hier. L’institution de Bretton Woods a déploré le fait que la crise de Covid-19 soit venue empirer la situation économique de ces pays. « Avant même la survenue de la pandémie, de nombreux pays en développement se trouvaient dans une situation vulnérable » a indiqué la Banque mondiale. Leur croissance économique tournait déjà au ralenti. Leur dette publique avait atteint des « niveaux élevés ».

Les pays à faible revenu et ceux à revenu intermédiaire ont emprunté 117 milliards $ auprès des créanciers multilatéraux en 2020. Le niveau croissant de la dette pose « un défi de taille à nombre d’économies à travers le monde » selon Carmen Reinhart, économiste en chef de la Banque mondiale. Les pays courent « un risque possible de surendettement ». Ce risque deviendrait une réalité « lorsque les conditions des marchés financiers deviendront moins favorables ». La situation sera plus grave « dans les économies émergentes et en développement » précise Reinhart. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *