Afrinic : des millions d’adresses africaines détournées dans le cadre d’une fraude d’envergure

Des millions d’adresses IP africaines ont été frauduleusement détournées pour le compte de personnes criminelles. L’opération illégale a eu lieu au sein même de l’African Network Information center (Afrinic). Il s’agit d’une organisation à but non-lucratif qui attribue des adresses en ligne sur le continent africain. Ainsi, une personne travaillant au sein de l’organisation aurait vendu des millions d’adresses à des pirates depuis 2013. Ceux-ci s’en sont servis pour envoyer des courriels indésirables et lancer des attaques informatiques. Des adresses africaines auraient même été détournées au profit des sites de pornographie et de jeux d’argent en provenance de la Chine.

L’affaire ayant éclaté, l’organisation s’efforce de récupérer les sites volés. La fraude porterait sur 5 % des adresses du continent. La valeur de celles-ci est estimée à 150 millions $. La nouvelle direction d’Afrinic court même le risque de faire perdre des dizaines de millions de dollars à l’organisation. Une action judiciaire a, en effet, été lancée contre Afrinic par des personnes victimes de la fraude. L’organisation a vu le jour en 2003. Elle fait partie des 5 groupes au monde qui décident de qui possède et exploite les adresses IP. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *