Afrique : Moderna prévoit construire une usine de fabrication de vaccins

Moderna compte injecter 500 millions $ en Afrique. Ce sera dans la construction d’une usine de fabrication de vaccins à ARN messager en Afrique. Une fois réalisée, l’infrastructure aura une capacité de production de 500 millions de doses de vaccins par an. Elle devrait aussi fabriquer des substances médicamenteuses. Cette initiative vise à répondre au manque criard d’industries pharmaceutiques en Afrique. Les pays du continent ont un accès très limité aux vaccins anti-covid. On y observe aussi une insuffisance d’infrastructures pour produire des médicaments.

L’OMS a exhorté les nations riches, qui ont des taux de vaccination de plus de 50 %, à aider les pays pauvres à s’approvisionner en vaccin. La contribution de ces nations ne suffira, cependant, pas à régler le problème de l’Afrique. L’institution onusienne a donc lancé un nouvel appel, mais cette fois-ci, à l’endroit des fabricants de vaccin, afin qu’ils implantent des usines sur le continent. Jusqu’à présent, seulement 4,5 % des Africains ont été complètement vaccinés contre la Covid-19.

Le directeur des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC Africa), John Nkengasong, a déclaré que Moderna ne l’a pas consulté avant de prendre cette décision. Il a toutefois salué l’initiative qui devrait contribuer à réduire le problème vaccinal du continent. Les potentiels pays qui pourraient abriter l’usine de Moderna sont le Sénégal, le Rwanda et l’Afrique du Sud. Moderna est une société de biotechnologies américaine. Elle a été fondée en 2010 et est basée à Cambridge dans l’État du Massachusetts. Elle conçoit des « thérapies protéiniques » fondées sur la technologie dite de l’acide ribonucléique messager. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *