Afrique du Sud : les émeutes de juillet ont entraîné « la plus grave catastrophe environnementale »

Le bilan des conséquences des émeutes de juillet dernier en Afrique du Sud continue de s’alourdir. Durant ces émeutes causées par l’incarcération de l’ancien président Jacob Zuma, un entrepôt agrochimique a été incendié. Cette infrastructure se situe près du port de Durban dans l’Est du pays. Elle stockait des produits chimiques utilisés pour la fabrication d’herbicides, de pesticides et de fongicides.

L’incendie a entraîné une fuite chimique selon les autorités sud-africaines. Elle a « provoqué la plus grave catastrophe environnementale de la période récente » a déclaré Barbara Creecy, ministre sud-africaine de l’Environnement. D’après elle, « il faudrait plusieurs années pour se remettre de cet incident ».

La municipalité dont relève la région affectée par cette catastrophe a ordonné la fermeture des plages. Elle a demandé aux habitants de ne ni pêcher, ni ramasser les poissons morts trouvés au bord des cours et étendues d’eau. Les émeutes de juillet dernier ont fait au total 354 morts. Les études déjà menées font état d’une perte de près de 3 milliards d’euros à l’économie nationale.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *