Afrique : 1,15 milliards USD pour les entreprises en « pleine expansion »

Development Partners International (DPI) a mobilisé environ 900 millions de dollars pour son Fonds African Development Partners III (ADP III). C’est ce qu’a indiqué la société de capital-investissement dans un communiqué publié hier. À ce montant, s’ajoute un co-investissement de 250 millions USD de DPI. Le capital de l’ADP III est ainsi porté à 1,15 milliards de dollars. Cela fait de lui « l’un des plus grands fonds dédiés à l’investissement de capitaux mondiaux en Afrique ». 

Ce véhicule « investira dans des entreprises bien établies et en pleine expansion ». Celles « opérant dans des secteurs qui profitent de la croissance rapide de la classe moyenne africaine et de la transformation digitale du continent » seront les plus visées. DPI s’est engagé à ce que « les investissements répondent tous aux normes les plus élevées en matière d’impact et de respect des normes environnementales, sociales et de gouvernance ». 

« L’Afrique reste une destination d’investissement attrayante, avec des tendances démographiques positives ». C’est ce qu’a déclaré Runa Alam, cofondatrice et Directrice générale de DPI. Elle constate sur le continent, « une adoption croissante des nouvelles technologies et une augmentation importante de la consommation et des dépenses des entreprises ». L’ADP III a connu la participation d’investisseurs provenant de 20 pays répartis dans le monde entier. 

DPI est une société de capital-investissement africaine de premier plan. Elle a été créée en 2007 et a investi dans 29 pays et 17 industries d’Afrique. Ses deux premiers fonds, African Development Partners I et II ont été classés dans le premier quartile pour la performance par Cambridge Associates. DPI a 2,8 milliards de dollars d’actifs sous gestion à travers ses fonds et ses co-investissements engagés. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *