L’Afrique du Sud pourrait économiser 6,6 milliards USD grâce à la transition énergétique

L’Etat sud-africain pourrait générer une économie de 6,6 milliards de dollars sur 25 années, grâce à la transition énergétique. C’est ce qu’a déclaré Meridian Economics, une société sud-africaine de conseil en économie de l’énergie et des infrastructures. Pour engranger une telle somme pour son économie, l’Afrique du Sud devrait accélérer la fermeture de ses centrales électriques qui fonctionnent au charbon. Elle devrait ensuite mobiliser des fonds via des prêts pour financer les énergies propres. 

Pour ce faire, Meridian Economics recommande qu’un mécanisme de financement soit mis en place. Ce dernier serait supervisé par une institution multilatérale de financement du climat. Il permettrait au pays d’obtenir 16 milliards USD de prêts sur cinq années à un taux d’intérêt annuel de 5,5 %. Ce taux pourrait baisser à 1,5 % si les autorités sud-africaines tiennent leur engagement en matière de réduction des émissions de carbone. 

La réduction du taux d’intérêt annuel pourrait se faire sur la base d’un prix de compensation fixé à 7 dollars par tonne de carbone. Cela nécessiterait que l’Afrique du Sud construise jusqu’à 6 000 MW de projets renouvelables par an. Pour y arriver, le pays aura besoin d’un investissement de près de 30 milliards de dollars sur les dix prochaines années. Il devra aussi consacrer 13,2 milliards de dollars aux systèmes de distribution et aux lignes de transmission. 

L’Afrique du Sud-Est est le 1er pays émetteur de carbone en Afrique et le 12e au plan mondial. La communauté internationale lui met la pression pour accélérer sa transition vers les énergies renouvelables. Cette dernière nécessiterait un investissement d’environ 198 milliards de dollars selon le président sud-africain, Cyril Ramaphosa. Celui-ci a d’ailleurs lancé cette semaine, un appel aux pays riches pour aider la nation sud-africaine à se détourner des énergies fossiles. 

À cet appel ont répondu la France, les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Union européenne (UE). Ceux-ci ont envoyé des émissaires qui ont récemment rencontré les ministres sud-africains. Des discussions sont en cours entre les deux parties pour conclure un accord à la prochaine COP26. Ce dernier devrait permettre à l’Afrique du Sud de recevoir 5 milliards de dollars pour sa transition énergétique. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *