Afrique : 65 % des terres productives sont dégradées

65 % des terres productives africaines sont dégradées et 4 millions d’hectares de forêts disparaissent chaque année. C’est ce qui ressort du rapport intitulé Review of forest and landscape restoration in Africa 2021. Ce document révèle les résultats d’une étude réalisée par la FAO et l’Agence de développement de l’Union Africaine (NEPAD). Il montre que 45 % des terres africaines sont atteintes par la désertification. D’après les auteurs du rapport, les progrès pour lutter contre la dégradation des terres en Afrique ont été lents.

La superficie des terres potentiellement restaurables en Afrique est estimée à plus de 720 millions d’hectares. Des mécanismes ont été mis en place pour résoudre le problème. Sauf que ceux-ci semblent traîner selon la FAO. Il y a par exemple l’Initiative de restauration des paysages forestiers africains (AFR100) qui a été lancée en 2015. Son objectif est de remettre 100 millions d’hectares de terres dégradées en état d’ici 2030. On peut également citer le Programme panafricain d’action pour la restauration des écosystèmes qui a été implémenté en 2018. Celui-ci vise la restauration de plus de 200 millions d’hectares de terres d’ici 2030. La FAO estime qu’il faut fournir beaucoup plus d’efforts pour venir à bout du problème de la dégradation des terres en Afrique. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *