Zambie : la dette envers la Chine a été assez sous-évaluée sous le régime d’Edgar Lungu

L’encours de la dette extérieure de la Zambie vis-à-vis de la Chine a été assez sous-évalué par le régime du précédent président, Edgar Lungu. Celui-ci avait été estimé sous ledit régime à 3,4 milliards de dollars. Notons que l’encours réel de la dette zambienne envers l’Empire du Milieu s’évalue plutôt à 6,6 milliards de dollars. C’est ce qu’a révélé le document de recherche du China Africa Research Institute (CARI). Il s’agit d’un Institut basé à l’Université Johns Hopkins.

Ces chiffres de Cari sont « largement cohérents », confirme l’actuel ministre zambien des Finances. D’après ce dernier, des données relatives à certains emprunts financiers zambiens ont été « non-divulguées ». Cette situation risque désormais de mettre en péril, les négociations actuelles du gouvernement zambien avec les créanciers. Ces pourparlers portent sur les questions de la restructuration de la dette du pays. « Compte tenu de la situation compliquée, parvenir à un consensus sur le partage de la charge s’avérera probablement, exceptionnellement difficile ». C’est ce que pensent les chercheurs Deborah Brautigam et Yinxuan Wang du CARI.
L’Institut indique toutefois que l’encours global de la dette extérieure de la Zambie n’a pas été sous-évalué. Celui-ci reste à 14,3 milliards de dollars.

D’après les chercheurs de CARI, le gouvernement zambien « n’était pas transparent sur le poids important des financiers chinois parmi ses nombreux créanciers extérieurs ». Bwalya Ngandu a été ministre des Finances sous l’ancien président Edgar Lungu. Il avait déclaré au début de ce mois qu’aucun des chiffres de la dette zambienne n’a été sous-évalué. Interrogé à nouveau sur la question après la révélation du CARI, il n’a voulu donné aucun commentaire.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *