Tunisie : Le président Kaïs Saïed s’approprie le pouvoir exécutif et législatif

Le président tunisien Kaïs Saïed a promulgué des dispositions qui font désormais de lui, le détenteur du pouvoir exécutif et législatif. Il a changé le régime présidentiel de l’Etat tunisien qui devrait être semi-présidentiel selon la Constitution de 2014. Selon les nouvelles dispositions de Kaïs Saïed, « les textes législatifs sont pris sous forme de décrets-lois et promulgués par le Président de la République ».

Ces mêmes dispositions indiquent que « le président de la République préside le Conseil des ministres et peut déléguer sa présidence au chef du gouvernement ».  Avec les nouvelles règles en vigueur en Tunisie, Kaïs Saïed peut désigner et limoger les ministres et nommer les diplomates en poste à l’étranger. Il a aussi le droit de procéder à des nominations de tout genre dans tout service relevant de la haute fonction publique. Le président Kaïs Saïed avait suspendu les députés et gelé le Parlement tunisien depuis le 25 juillet dernier. Il a maintenant ordonné la suspension du paiement de leurs salaires.

Le Parlement dirigé par le parti de l’opposition Ennahdha (majoritaire) n’aspirait plus aux volontés du peuple tunisien. Ce dernier en avait marre de la crise politique due au parti de l’opposition dans le pays. Des marches ont eu lieu sur le territoire national pour demander des mesures exceptionnelles contre le Parlement tunisien.

C’est ainsi que le président s’est lancé dans une offensive administrative et politique à travers ses mesures anticonstitutionnelles. Celles-ci ont cependant été applaudies par le peuple qui voulait désormais un changement réel. Le président Saïed a d’ailleurs annoncé très récemment, qu’il modifiera la Constitution de 2014. Certains politiques craignent toutefois une « dérive autoritaire » dans cette démarche jusque-là louée par le peuple.

 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *