Le Nigeria subit l’une des pires épidémies de choléra

La République fédérale du Nigeria subit depuis quelques mois, l’une des pires épidémies de choléra de son histoire. On compte près de 70 000 cas suspects et plus de 2300 cas de décès dus à la maladie depuis le début de ce mois. D’après le Centre nigérian de contrôle des maladies, 25 États fédérés sur 36 sont déjà atteints par l’épidémie.

« Il est très important pour nous d’aller directement à la raison profonde pour laquelle ce problème, l’épidémie fait des ravages » déclare Michael Oludare Ale. Il est un ingénieur expert en eau. L’urgence selon lui, est de « fournir des installations d’eau et sanitaires de base, éduquer les Nigérians sur la nécessité d’avoir des installations sanitaires et d’hygiène ». Il faudra aussi « parler aux parties prenantes qui pourraient s’associer dans cette direction ».

Pour l’instant, le centre nigérian de contrôle des maladies « continue de coordonner la réponse nationale ». Il soutient les États touchés en déployant des équipes de réaction rapide et en fournissant des kits de dépistage. Le choléra est une infection diarrhéique aiguë provoquée par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés par le bacille Vibrio cholerae.

Cette maladie demeure à l’échelle mondiale, une menace pour la santé publique et un indicateur de l’absence d’équité et d’un développement social insuffisant. Le Nigeria fait annuellement face à une épidémie de choléra pour plusieurs raisons. On peut citer l’assainissement médiocre, la surpopulation, le manque d’eau potable et de nourriture et la défécation en plein air qui est très courante dans certaines zones.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *