Burkina Faso : Une convention d’environ 116 millions USD pour le projet de « mobilité urbaine du Grand Ouaga »

La France et la Suède ont signé une convention de près de 116 millions de dollars avec le Burkina Faso. Cette somme permettra à ce dernier de mettre en œuvre son projet de « mobilité urbaine du Grand Ouaga ». « C’est un prêt mais il y a aussi l’apport du Burkina Faso à travers Vista Bank Burkina à hauteur de 15% » précise Lassané Kaboré. Il est le ministre burkinabé de l’Economie et des Finances.

Le projet de « mobilité urbaine du Grand Ouaga »  vise à révolutionner le déplacement dans la ville capitale. Cela passera par la modernisation des transports en commun et l’acquisition de quelques centaines de bus modernes. Les premiers bus seront livrés « dans environ neuf mois » selon Armand Pierre Béouindé. Il est le bourgmestre de la ville de Ouagadougou. Le projet prévoit par ailleurs la réalisation d’infrastructures routières et de stationnement.

« Du mode individuel auquel nous sommes habitués, il faut qu’on passe au mode collectif » selon le maire de la capitale burkinabè.Ce dernier mode« a plusieurs avantages sur le plan de la santé, sur le plan économique et sur le plan de la sécurité. Nous pensons pouvoir combiner ces avantages » poursuit-il. Cela permettra de faire en sorte « que le transport de la ville de Ouagadougou soit durable » a-t-il conclu.

 

 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *