Zimbabwe : les fonctionnaires doivent soit se faire vacciner, soit démissionner

Les autorités zimbabwéennes ont décidé de forcer les fonctionnaires de l’Etat à se faire vacciner. Ceux qui ne le feraient pas devront donc démissionner, a déclaré le ministre zimbabwéen de la Justice. « Si vous êtes employés par le gouvernement (…) faites-vous vacciner » pour « la protection des autres et de ceux que vous servez » a affirmé Ziyambi Ziyambi sur une chaîne de radio locale.

Cette mesure vise à augmenter la couverture vaccinale afin de garantir l’immunité nationale le plus vite que possible. Le gouvernement fait déjà interdire l’accès des personnes non-vaccinées aux marchés, salles de sports, restaurants et centres d’examens universitaires. Une initiative qu’ont suivie certaines entreprises privées qui ont ainsi contraint tous leurs salariés à recevoir le sérum anti-covid.

Le forcing exercé par les autorités zimbabwéennes a entraîné une saturation des centres de vaccination. Ces derniers risquent, voire subissent déjà une pénurie. D’après Le Monde, de longues files de personnes attendent déjà devant les centres de vaccination à 4h du matin, très souvent.

Pour l’instant, plus de 2,7 millions de Zimbabwéens ont déjà reçu la première dose de vaccin. Il faudra encore en vacciner environ 8,3 millions pour atteindre l’immunité préconisée par le CDC Africa. Avec plus de 125 000 cas de contamination, le Zimbabwe compte près de 4500 cas de décès dus à la Covid-19.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *