L’Etat gabonais et Meridiam acquièrent 49% de parts dans Setrag

Le groupe Eramet vient d’annoncer l’arrivée de deux partenaires au sein du capital de la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag). Il s’agit de l’Etat gabonais et de la société française Meridiam. Ils ont respectivement acquis 9% et 40% de participation au sein du capital de la Setrag. Les 51% d’actifs restants au sein de la Setrag sont détenus par Comilog (Compagnie minière de l’Ogooué). Eramet a également annoncé l’augmentation du capital de Setrag d’environ 30 millions d’euros.
« L’entrée de Meridiam au capital de Setrag représente une étape importante dans la trajectoire de progrès engagée depuis trois ans » a déclaré Kléber Silva. Il est le directeur-général adjoint d’Eramet en charge de la division Mines et Métaux. D’après lui, l’expérience de Meridiam « en gestion d’infrastructures en Afrique et son expertise ferroviaire dans le monde permettront de renforcer nos opérations ferroviaires ».
Quant à l’Etat gabonais, son entrée au capital de Setrag « confirme son engagement à faire croître l’activité du transport gabonais » selon Kléber Silva. « Sur le plan financier, cette opération constitue un renforcement significatif du bilan de Setrag ». Cela « va lui permettre d’accompagner ses projets de développement futurs et ainsi se hisser aux meilleurs standards du transport ferroviaire »ajoute Silva.
La Setrag est une filiale de Comilog qui est quant à elle une filiale du groupe français Eramet. Fondée en 2005, la société Meridiam est spécialisée dans le développement, le financement et la gestion à long terme d’infrastructures publiques durables. Elle intervient dans les secteurs de la mobilité des biens et des personnes, la transition énergétique et l’environnement, et les infrastructures sociales.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *