Afrique du Sud : Sanlam lance un fonds de 35 millions USD destiné aux infrastructures durables

Sanlam a récemment lancé un fonds d’investissements de 35 millions de dollars destiné aux infrastructures durables en Afrique du Sud. Le véhicule du plus grand assureur africain vise à financer les projets locaux qui stimuleront la croissance économique. Les initiateurs du fonds comptent attirer jusqu’à 350 millions d’investissements pour le fonds. Outre ce véhicule d’investissement, Sanlam prévoit également d’injecter 420 millions de dollars dans les projets infrastructurels au cours des trois prochaines années.

Le fonds d’investissement de Sanlam accordera des prêts minimums de 1,75 million USD pour la réalisation des projets infrastructurels ciblés. Ces projets doivent relever des domaines des énergies renouvelables, du logement, des transports, des communications, de la santé, de l’eau et de la gestion des déchets.

« Nous reconnaissons que les infrastructures vont jouer un rôle essentiel pour stimuler la croissance de notre économie » a déclaré Paul Hanratty. Il est le PDG du groupe Sanlam. Le gestionnaire de Sanlam Investments, Ockert Doyer, abonde dans le même sens. «  (…) L’investissement en capital dans des projets d’infrastructures sud-africains est vital pour la reprise et le retour à une croissance solide ». D’après lui, « une infrastructure efficace permet un accès plus rapide et plus facile aux marché, aux soins de santé et aux services éducatifs. Les avantage sociaux et économiques sont indéniables ».

Il croit que « ce nouveau fonds a le potentiel d’avoir un réel impact positif sur l’économie sud-africaine ». « Nous investissons non seulement pour notre génération actuelle mais aussi pour les générations futures » précise Hanratty.« Le groupe Sanlam est conscient du rôle qu’il joue dans l’orientation des capitaux pour soutenir les secteurs stratégiquement importants de notre économie » a-t-il ajouté. Sanlam a déjà investi plus de 400 millions de dollars dans plus de 25 projets infrastructurels en Afrique du Sud.

 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *