Nigéria : MultiChoice condamnée à payer 2,2 milliards USD au fisc

L’entreprise MultiChoice a été condamnée par la justice nigériane à verser 2,2 milliards de dollars à l’État pour le compte de ses factures fiscales impayées. La société a été accusée de n’avoir pas payé 4,4 milliards USD d’impôts. Les autorités nigérianes ont précédemment gelé les comptes et avoirs de l’entreprise d’origine sud-africaine.

« Le Nigeria, bien qu’étant la plus grande économie d’Afrique, a comparativement de très faibles niveaux de perception d’impôts ». C’est ce qu’a déclaré Greg Davies, gestionnaire de fonds chez Cratos Capital Pty. Ce faible niveau de perception des impôts auprès des entreprises étrangères opérant sur le territoire, a « parfois conduit à des situations difficiles » pour celles-ci. Le gouvernement nigérian cherche en effet les moyens de collecter plus de recettes dans ses caisses.

MTN a subi il y a quelques années, une situation pareille à celle de MultiChoice. Le gouvernement nigérian lui demandait de payer 5 milliards de dollars à l’Etat. Cette situation a amené cinq sociétés dont Shoprite à quitter le pays. En plus des problèmes fiscaux auxquels sont confrontées les entreprises étrangères, on note aussi les difficultés de rapatriement de fonds aux sociétés-mères, les difficultés d’approvisionnement etc… Des analystes comme Davies pensent que les autres dirigeants africains doivent intervenir pour résoudre le problème.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *