Des Etats refusent de rapatrier les recettes des compagnies aériennes étrangères

Une vingtaine d’Etats refusent de rapatrier aux compagnies étrangères, les recettes issues de leurs activités. C’est ce qu’a récemment dénoncé Willie Walsh. Il est le directeur de l’Association du transport aérien international (IATA). D’après lui, les fonds de compagnies aériennes étrangères bloqués dans ces pays sont évalués à près d’un milliard de dollars.

4 pays parmi eux totalisent à eux seuls 60% des recettes de compagnies aériennes bloquées. Il s’agit du Nigéria (143,8 millions de dollars), du Zimbabwe (142,7 millions USD), du Bangladesh (146,1 millions USD) et du Liban (175,5 millions USD). Les raisons du blocage de ces recettes n’ont pas été évoquées. L’identité des compagnies aériennes concernées n’a pas été dévoilée.

La pandémie de Covid-19 a déjà causé l’effondrement du secteur aérien mondial en 2020. Le non-rapatriement des recettes aux compagnies étrangères pourrait assurer la faillite de nombre d’entre elles. D’après Willie Walsh, si cette situation perdure, elle aura des conséquences désastreuses aussi bien sur le secteur aérien que touristique. Le directeur général de l’IATA a donc exhorté les Etats concernés à respecter les accords internationaux.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *