Guinée équatoriale : un délai de deux semaines pour payer 18 millions d’euros à la société MGI

Le gouvernement équato-guinéen vient d’obtenir un moratoire de deux semaines pour payer 17,5 millions d’euros à la société MGI. La société de télécommunications réclame en effet des indemnités pour la rupture unilatérale d’un contrat téléphonique par les autorités guinéennes. L’affaire date de plusieurs mois et le gouvernement équato-guinéen semble ne pas vouloir s’acquitter de sa dette. Pourtant, le président de la commission guinéenne chargée du dossier a promis depuis octobre dernier que le payement serait effectué.

La société helvétique a déjà donné un délai aux autorités guinéennes, mais celui-ci s’est écoulé depuis le dimanche dernier. Ce nouveau moratoire accordé risque de ne plus être renouvelé. Si la société MGI n’est pas remboursée à temps, elle entamera une procédure judiciaire dans son pays pour saisir les biens équato-guinéens domiciliés en Suisse. L’avocat de l’Etat guinéen, Francisco Evuy Nguema Mikue, a fait savoir qu’un protocole d’accord serait déjà élaboré avant l’écoulement dudit délai. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *