Le Naira pourrait subir une nouvelle dévaluation à cause de la pression monétaire

La monnaie nigériane subit actuellement une pression au Nigeria. C’est ce qui ressort des indicateurs de macroéconomie du Bureau des statistiques officielles. Cette pression constitue une menace pouvant entraîner une nouvelle dévaluation du Naira selon des analystes de l’Agence Ecofin. Les facteurs indiquant cette éventualité sont divers.

Le premier est relatif à la balance commerciale qui est déficitaire depuis un bon moment alors qu’elle a pendant longtemps été positive. En 2020, le Nigeria a enregistré un déficit de 18 milliards de dollars. Durant le premier trimestre de l’année en cours, le déficit sur le commerce avec l’extérieur s’est établi à près de 9,8 milliards de dollars. 

Sur la même période de janvier à mars 2021, le Nigeria a dû assurer le service de sa dette en payant 1 milliard USD avec des intérêts. Le pays a également connu une chute brutale concernant l’entrée de capitaux étrangers au cours du premier semestre 2021, soit seulement 2,7 milliards USD. Ceux-ci ont progressivement régressé sur la même période depuis 2019 où ils sont passés de 14,5 milliards USD à 7,15 milliards USD en 2020. 

Les réserves de changes sont aussi affectées par la pression monétaire. Elles se sont établies à 34 milliards USD à la fin du mois de juillet 2021 contre 35 milliards USD en janvier 2021. Pourtant, elles avaient atteint un niveau record de 44,6 milliards en janvier 2018. Il faut ajouter à cela, la hausse du taux d’inflation, l’importation de certains produits de base et les difficultés d’accès aux devises. Le Naira a déjà perdu 171 % de sa valeur sur le dollar au cours des 10 dernières années. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *