Tunisie : des incendies dus au réchauffement climatique font ravage

Des incendies de forêt se sont déclenchés dans les gouvernorats de Kasserine et de Bizerte. « Kasserine a perdu des richesses forestières importantes et inestimables, au regard des zones ravagées par les incendies ». C’est ce qu’a déclaré le chef de la direction générale des forêts du Commissariat régional de l’Agriculture à Kasserine. Ces feux « ont réduit en cendres 1100 hectares de forêts de pin d’Alep, de laurier, de genévrier et d’Alfa » a-t-il ajouté.

L’incendie a également provoqué l’explosion de 17 mines au Mont Mghila et 5 au Mont Semmama. Les officiels indiquent toutefois qu’il n’y a eu aucune perte en vies humaines. Pour l’instant, des unités de protection civile sont parvenues à maîtriser le feu à certains endroits et continuent d’agir à d’autres.

Ces incendies, qui se déclenchent au nord et à l’ouest du pays, sont dus à la hausse significative des températures. Une situation engendrée par le réchauffement climatique. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) vient récemment d’en faire cas dans un nouveau rapport.

D’après le groupe, les conséquences des gaz à effet de serre émis par l’activité humaine depuis le 19e siècle, sont d’ores-et-déjà graves. En Tunisie, c’est ce qui explique des températures frôlant actuellement les 49 °C dans certaines régions. Les conséquences dont parle le GIEC se feront sentir pendant très longtemps. Certaines d’entre elles ne disparaîtront peut-être plus, mais pourraient être atténuées. Si les émissions ne sont pas significativement réduites à court terme, les catastrophes naturelles s’abattront en cascade sur l’humanité, ont alerté les experts. 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *