Afrique subsaharienne : La population active augmentera de 200% d’ici 2050

L’Afrique subsaharienne enregistrera une croissance de 200% de sa population active d’ici 2050. C’est ce qu’ont révélé les économistes de l’agence Standard & Poor Global Ratings dans un rapport publié hier. « Les pays d’Afrique subsaharienne connaissent actuellement la transition démographique la plus importante de leur histoire » indiquent les économistes.

Cette transition dans cette partie du continent sera entre autres soutenue par « des baisses sans précédent des taux de fécondité ». Ces derniers sont déjà passés de 6,3 enfants par femme en 1990 à 4,6 en 2020. D’après les prévisions de l’ONU, cette moyenne continuera à chuter jusqu’à atteindre 2,1 enfants par femme d’ici 2050. L’augmentation de la population active en Afrique subsaharienne sera également appuyée par « une baisse de la mortalité infantile et une augmentation de l’espérance de vie ».

Ces derniers facteurs « seront d’une importance cruciale pour les perspectives économiques de la région pour les décennies à venir ». C’est ce qu’a déclaré Valerijs Rezvijs, l’un des économistes de l’agence de notation internationale. Il explique que « la composition par âge de la population d’un pays est essentielle à la croissance économique ». C’est ainsi qu’avec cette forte population active, la croissance annuelle moyenne du PIB des pays d’Afrique subsaharienne augmentera de 3%.

Les économistes indiquent toutefois que cette transition « pourrait également être une source majeure d’instabilité et de fragilité ». Cela serait dû au fait que l’Afrique ne soit pas suffisamment préparée à récolter les fruits de cette transition. L’une des raisons de cette situation serait l’absence de réponses politiques correctes et opportunes pour s’adapter à la transition.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *