Malgré la croissance positive en 2020, la Centrafrique devrait subir une récession économique cette année

La Centrafrique devrait entrer en récession au cours de cette année après y avoir résisté en 2020. La Banque mondiale l’a annoncé dans son rapport annuel publié hier. La croissance économique du pays devrait s’établir à -0,6% en 2021.

Une contreperformance qui sera entre autres due à la forte dépendance vis-à-vis des exportations de matières premières. Il faut ajouter à cela, les répercussions persistantes de la pandémie combinées à l’offensive menée par les rebelles en début d’année. Cette situation d’insécurité a entrainé le blocage de la voie d’approvisionnement principale du pays.

La croissance économique de l’année dernière n’a pas su impacter sur la réduction de la pauvreté dans le pays. Or, « ( …) il faut ajuster la croissance avec l’inflation » selon Han Fraeters, représentant résident de la Banque mondiale en Centrafrique. « (…) On voit une décélération. On voit qu’en termes réels, les gens ont moins de moyens pour vivre, et ça cause une augmentation de la pauvreté » a-t-il expliqué.

L’institution financière préconise donc que les autorités mettent un accent particulier sur le « capital humain ». D’après Han Fraeters, il s’agira d’investir dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de la nutrition et du social. « (…) Le gouvernement centrafricain investit moins dans les secteurs sociaux que les autres pays » a-t-il déploré. Les coups d’Etat opérés au cours des 20 dernières années, la crise sécuritaire et la pandémie de Covid-19 coûteront cher à la Centrafrique. La Banque mondiale indique que le pays risque d’avoir un retard de croissance de 22 ans.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *