Afrique du Sud : Lorsque la levée des mesures barrières entraîne une hausse du braconnage des rhinocéros

L’allègement des mesures barrières dans le cadre de la situation sanitaire en Afrique du Sud « semble avoir abouti à une augmentation du braconnage des rhinocéros sur les six premiers mois de 2021 ». C’est ce qu’a déclaré la ministre sud-africaine de l’Environnement, Barbara Creecy. D’après elle, le nombre de rhinocéros déjà tués au cours de cette année a cru d’un tiers en glissement annuel.

Plus de la moitié de ces animaux abattus au premier semestre 2021 ont été recensés dans le parc national Kruger. Cette situation constitue une nouvelle menace pour cette espèce en voie de disparition. L’Afrique du Sud abrite 80% de la population mondiale de rhinocéros. De 1970 à nos jours, l’effectif de ces animaux a chuté de 65 000 têtes à environ 5000.Cela fait une baisse de plus de 90% en 50 ans.

C’est pour résoudre ce problème que la Banque mondiale et d’autres institutions financières soutiennent une initiative visant à lever des rhinobonds. Des obligations destinées à la préservation et à l’augmentation de la population des rhinocéros en Afrique du Sud et ailleurs. Le braconnage des rhinocéros s’est développé à cause de l’importance des cornes de l’animal dans la médecine asiatique. Sa prolifération s’observe notamment sur le marché noir. D’après Le Point, le kilo de corne de rhinocéros y serait vendu à des dizaines de milliers de dollars.

 

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *