La BAD finance un programme visant à renforcer les systèmes d’observation météorologique en Afrique

La Banque africaine de développement (BAD) a injecté 20 millions de dollars dans l’Initiative Satellite and Weather Information for Disaster Resilience in Africa (SAWIDRA). Il s’agit d’un programme visant à renforcer les systèmes d’observation météorologique pour une meilleure prévision des catastrophes naturelles et climatiques. La contribution de la BAD permettra de fournir au continent africain, un accès direct aux données satellitaires pour mieux agir face au changement climatique.

« Notre coopération avec la Banque africaine de développement vise à garantir que la communauté météorologique africaine ait les capacités d’accéder directement aux données satellitaires » a déclaré Vincent Gabaglio. Il est le facilitateur technique de SAWIDRA. L’aide de la BAD a permis d’installer quatre stations régionales de service avancé de retransmission (RARS) dans certains pays. Il s’agit du Niger, du Gabon, du Kenya et de l’Afrique du Sud. Ces stations qui orbitent au-dessus de l’Afrique, fourniront des données à haute résolution aux spécialistes.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *