Egypte : Barrick Gold conclut ses premiers contrats d’exploitation aurifère en Afrique du Nord

Barrick Gold a conclu 4 contrats d’exploitation aurifère avec le gouvernement égyptien. L’annonce a été faite hier la société minière canadienne. Elle détient désormais 19 blocs aurifères dans le désert oriental du pays. Elle investira 8,8 millions de dollars dans le cadre des travaux de prospection pour évaluer le potentiel des gisements d’or.

Cet accord permet à l’entreprise canadienne de faire sa première entrée sur le marché aurifère égyptien et nord-africain. « L’opportunité en Egypte est un ajout passionnant à notre portefeuille et nous nous réjouissons d’un partenariat long et fructueux avec le gouvernement ». C’est ce qu’a déclaré le PDG du groupe Barrick Gold, Mark Bristow. Les 19 blocs que l’entreprise obtient font partie des 82 qu’ont décidé d’accorder les autorités égyptiennes depuis l’année passée.

L’ouverture du marché aurifère égyptien aux investisseurs étrangers intervient suite à l’assouplissement de la législation minière du pays. Barrick Gold fait partie des plus grands exploitants miniers au monde. En Afrique, l’entreprise exploite les gisements de Loulo-Gounkoto au Mali, Tongon en Côte d’Ivoire et Kibali en RDC. On compte également les mines de Lumwana en Zambie, de North Mara, de Buzwagi et de Bulyanhulu en Tanzanie.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *