Convergence Partners mobilise 120 millions USD pour développer les infrastructures numériques en Afrique

La société d’investissement Convergence Partners a mobilisé 120 millions de dollars. Ces fonds lui permettront de financer le développement des infrastructures numériques en Afrique subsaharienne. Le montant levé constitue la première partie de son 3e véhicule d’investissement dénommé Convergence Partners Digital Infrastructure Fund (CPDIF). L’objectif final ce véhicule est de mobiliser un total de 250 millions de dollars.

Les investisseurs ayant participé à l’opération de cette première levée de fonds sont notamment des institutions financières. On peut notamment citer le CDC Group, United States International Development Finance Corporation, la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque mondiale. Le troisième CPDIF est spécialement destiné à l’émergence de la fibre optique, des centres de données, des tours télécoms, de la 5G et de l’intelligence artificielle.

L’Afrique subsaharienne n’a pas encore atteint un niveau satisfaisant en matière d’infrastructures numériques. Le taux de pénétration de ces dernières dans cette partie du continent est évalué à 7% de la population. Cela est déplorable d’autant plus que l’Afrique connait actuellement la plus forte croissance de la bande passante internationale par rapport au reste du monde.

Le problème est en effet lié au manque de financement pour un déploiement rapide et efficace des infrastructures numériques. D’après la Banque mondiale, il faudrait un capital de 100 milliards de dollars pour atteindre des niveaux acceptables d’accès numériques d’ici 2030 en Afrique subsaharienne.

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *