Ghana : La dette bondira à 83,5% du PIB à la fin de l’année

La dette ghanéenne n’a certainement pas fini de croître depuis deux ans. Elle bondira à 83,5% du PIB à la fin de l’année 2021 selon le Fonds monétaire international (FMI). Elle était estimée à 62,9% du PIB en 2019 et à 79% du PIB en 2020. Le pays s’exposera davantage à un « haut risque de surendettement ».

D’après l’institution financière, la crise sanitaire pourrait continuer d’avoir de « graves répercussions sur l’activité économique ». La croissance économique ghanéenne « a ralenti de 0,4% en 2020 contre 6,5% en 2019 ». « Les prix des denrées alimentaires ont grimpé en flèche et la pauvreté a augmenté ».

Selon les prévisions du FMI, la croissance économique rebondira à 4,7% en 2021. Elle sera « soutenue par une forte campagne cacaoyère et une activité minière ». Elle sera également impactée par « des services en progrès et une inflation restant dans l’objectif de la Banque du Ghana ».

Commentaires: 0

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués avec *